SEMANA GRANDE
Une autre information sur internet
LÉGENDE DE LA FERIA DE VALDEMORILLO
Vign_VALDEMORILLO1983-SOMOLINOS2
Si la première corrida intégrale eut lieu à Valdemorillo en 1981 et la feria de plusieurs corridas en 1982, la légende de Valdemorillo prend forme en 1983.

La feria de San Blas de 1983, prévue sur plus d'une semaine et montée cette année-là par les imprésarios Julio Gutiérrez et Carmelo del Rio, commença pourtant sous un soleil printanier le dimanche 30 janvier avec l'alternative d'Abelardo Granada, un torero modeste qui devait plus tard faire souvent office de sobresaliente (...) Pour la corrida du mardi 8 février étaient annoncés Juan José, Pepe Pastrana et Pedro Somolinos face à six toros d'El Campillo. Au moment du paséo, il neigeait abondamment et le thermomètre affichait six degrés en-dessous de zéro. Organisateurs et toreros s'accordèrent d'annuler la course et de la reporter au dimanche suivant, mais s'avança alors le banderillero rouquin Federico Navalón "El Jaro", qui était aussi président du syndicat des subalternes et qui ne l'entendit pas de cette oreille : les quinze banderilleros et picadors qui avaient fait le déplacement et s'étaient habillés de lumières exigeaient de toréer et d'empocher leur solde. L'autorité céda. Se détérioraient lors de cet hiver les relations entre matadors et subalternes, et cela déboucha en 1983 sur l'annulation de la feria de Castellón. Les deux ou trois centaines de spectateurs égarées sur les gradins virent, médusées, le paséo s'élancer dans des conditions atmosphériques effroyables. Le quotidien ABC titra le lendemain "Corrida à Stockholm", même si celle-ci passera dans l'Histoire comme la corrida de la "nevada", de la tempête de neige. Tous les toros noirs d'El Campillo semblaient "berrendos", et les toreros se partagèrent cinq oreilles : une pour Juan José, deux pour Pepe Pastrana et deux pour Somolinos. À la mort du troisième, il n'était plus possible de continuer. La corrida fut arrêtée, et chaque aficionado, qui avait risqué la pleurésie et avait payé au prix fort une moitié de corrida – les prix à Valdemorillo étaient alors anormalement élevés – dut rentrer comme il put vers sa chaumière. La légende de la feria du froid était née.

(article complet dans le numéro 982)

NOTRE CALENDRIER TAURIN 2016
Vign_SEMANA2016-JANVIER

NOTRE CALENDRIER 2016 POUR PROPOSE EN SEIZE PAGES EN COULEUR :

 - les corridas goyesques d'hier et d'aujourd'hui

 - toutes les dates de la temporada en France, en Espagne et en Amérique

PRIX : 5 € FRANCO DE PORT à commander au journal :

SEMANA GRANDE - B.P. 519 - 64010 PAU CEDEX

 

 

Comment s'abonner à Semana Grande
Vign_SEMANA826

Vous habitez en France ?

Envoyez un chèque de 71 euros à SEMANA GRANDE - B.P. 519 - 64010 PAU CEDEX

Vous habitez à l'étranger ?

Envoyez un chèque de 100 euros à SEMANA GRANDE - B.P. 519 - 64010 PAU CEDEX (FRANCE)

(abonnement : un an / 52 numéros)

Vous abonner

Pour vous abonner à la revue papier dans laquelle vous pourrez retrouver toutes les reseñas détaillées, les prochains cartels, diverses chroniques ainsi que toutes les corridas télévisées, rendez-vous dans la rubrique ABONNEZ VOUS EN CLIQUANT ICI

Sommaire
Vign_SEMANA981

Numéro 981. Paru le lundi 25 janvier 2016 

Éditorial : AVIS DE TEMPÊTES

LES CORRIDAS EN AMÉRIQUE

LA PREMIÈRE NOVILLADA EN ESPAGNE

VALDEMORILLO : HISTOIRE ET ACTUALITÉ

CORRIDAS DE REJONES : LA DÉGRINGOLADE

LUIS RUIZ QUIROZ AURAIT 90 ANS

LES ÉCHOS, LES CARTELS ET TOUTES LES RUBRIQUES HABITUELLES

 

© 2010
Créer un site avec WebSelf